dimanche 27 janvier 2013

Prochain Colloque Ramuz à Tours en 2014


UNIVERSITE DE TOURS    

Centre de recherches Interactions Culturelles et Discursives

et

LES AMIS DE RAMUZ

 ****************

5ème  Colloque international C. F.  RAMUZ

2-3-4 octobre 2014


Ramuz, éthique et politique
 
**************



APPEL A COMMUNICATIONS

 

 
          La publication dans « La Pléiade » de vingt-deux récits de Ramuz a été considérée comme un signe de reconnaissance du romancier. Cependant, une part considérable de l’œuvre ramuzien, dont on a trop longtemps nié la portée politique, reste dans l’ombre : celle du chroniqueur, du moraliste, de l’essayiste. Il est vrai que l’habitant de « La Muette » s’est, par ailleurs, ingénié à brouiller les pistes.

Enfin rassemblée en sept volumes dans l’édition des Œuvres complètes chez Slatkine, cette œuvre importante d’essayiste mérite un nouvel éclairage. L’Université de Tours, initiatrice des colloques internationaux consacrés à Ramuz en 1987, détentrice d’un Fonds documentaire de grande valeur, entend mettre l’accent sur cet aspect majeur de l’écrivain qui considérait que « dire et faire, c’est la même chose ».

Le colloque se donne donc comme projet de soumettre le grand questionneur que fut Ramuz à la question éthique et politique – ces deux termes étant entendus dans la plus large acception.

S’intéresser, certes, à l’essayiste que se disputaient, dans les années trente, les directeurs des revues littéraires. Ainsi, Jean Paulhan le réclame, en 1934 : « C’est de vous que le monde a terriblement besoin » ; Aragon, en 1936, attend « avec impatience [sa] collaboration à Commune »… Les titres mêmes des grands essais comme Taille de l’homme (1933), Questions (1935), Besoin de grandeur (1937), résonnent d’une indéniable modernité. Mesurer l’importance et l’influence de l’essayiste à l’époque, et pour aujourd’hui, si l’on considère comme Jean Malaurie, que sa « voix, d’une extraordinaire présence, est combien nécessaire dans notre Europe qui se cherche ».

Interroger également le moraliste et ses Remarques, le Poète qui ne sépare point l’art et la vie, rassembler les éléments d’une « poéthique »  ramuzienne.

Mais ce serait faire injure à l’auteur de la Lettre à Bernard Grasset que de ne pas s’intéresser à sa langue, à ses choix stylistiques –  voire romanesques –, lui qui en a fortement souligné la dimension politique, considérant qu’« à propos d’une question de style, ou même de simple grammaire », c’était toute l’organisation sociale qui pouvait être mise en cause.

 
********************

 

Adresser proposition de communication (environ 500 mots),
 accompagnée d’une brève bio-bibliographie,
 
 à Christine Dupouy,  18 rue du Commerce
F. 37000 TOURS, 
 
 ou à Jean-Louis Pierre, 10 Mail de la Poterie 
 F. 37600 LOCHES,
 
 pour le 20 juin 2013.
 

Christine DUPOUY                                                      
Professeur Université de Tours
 
Jean-Louis PIERRE
                                   Président des Amis de Ramuz


 

[Bibliographie : Œuvres complètes, Slatkine, Genève (2005 …) :
 Articles et chroniques,  t. 1, 2, 3, 4  et Essais, t. 1, 2, 3.]

2 commentaires: