dimanche 18 février 2018

Bulletin 38 des Amis de Ramuz, 2017 : correspondance entre Ramuz et Zermatten


1947-2017: C. F. Ramuz est mort depuis 70 ans.

Ses textes sont désormais libres de droits, ce n'est un secret pour personne.
Nous venons même de signaler, dans un message récent, l'existence d'un accès gratuit à la version numérique des romans...

Nous souhaitons fêter ce 70e anniversaire 
par un numéro spécial, 
qui propose la correspondance 
entre C. F. Ramuz et Maurice Zermatten,
éditée et présentée par Suzanne Crettex, 
que nous remercions tout spécialement.

Notre reconnaissance va aussi à Mme Berclaz, fille de Zermatten, qui a favorisé cette publication, et donné accès aux documents photographiques.
Adresse du site de la Fondation Maurice Zermatten :
Bulletin 38 des Amis de Ramuz (2017)



Ce volume contient :
 

                      « … jamais Ramuz ne désespéra de la France…",  
            par H. CINGRIA.

ACTUALITÉS RAMUZIENNES : Brèves, par Gérard POULOUIN ; « L’ombre portée du mot race », par Gérard POULOUIN ; « Ce que je vois de ma fenêtre », texte de C. F. RAMUZ ; Colloque Ramuz à Genève (octobre 2017) : affiche

ÉTUDES : « André Dhôtel, romancier de la terre ? », par Philippe BLONDEAU ; « Post-scriptum sur Le Taudis, avec Joseph de Maistre, Max Jacob… », par Stéphane ROCHETTE ; « Les Japonais comprennent-ils Ramuz ? », par Takao SAHARA 

CORRESPONDANCE entre C. F. RAMUZ et M. ZERMATTEN (en grande partie inédite). Dossier établi par Suzanne CRETTEX : I « Quand Zermatten écrit à Ramuz : père, pair ou repère identitaire ? » ; II La correspondance entre Ramuz et Zermatten (1934-1946) ; III Bibliographie des œuvres de Zermatten.
 **************************
Ce numéro est distribué aux adhérents des" Amis de Ramuz" à jour de leur cotisation...

Il est également disponible, sur commande, au prix public de 32 euros à l'adresse courriel suivante :
***************************

Documents complémentaires :

Traduction de romans de Ramuz en japonais, par Takao Sahara
Voir le message du Blog Ramuz :

http://bulletindesamisramuz.blogspot.fr/2014/11/hommage-respectueux-takao-sahara.html




******************************
Actes du Colloque de Tours (2014)
A commander à J.-L. Pierre


****************************
Affiche du Colloque de Genève 2017
(Les textes seront mis en ligne prochainement sur Fabula)
******************************

Pour la route
un beau portrait de Joseph de Maistre
Jo Jullien, Portrait de Joseph de Maistre


Charles JULIET, "Deux lectures décisives", La Guêpine éditions, janvier 2018

Charles Juliet sur le plateau de "la Grande Librairie", janvier 2018
Charles Juliet a été invité à la télévision en janvier 2018 pour parler du dernier volume de son Journal (vol 9 : Gratitude). Il était assis à côté de Catherine Camus qui présentait la sortie de la correspondance de son père avec Maria Casarès...
La "Petite Guêpine" de Jean-Louis Pierre, (autrement connu comme  président d'honneur des Amis de Ramuz), a butiné du côté des souvenirs de Charles Juliet, qui lui a confié deux noms déterminants dans l'éveil de sa vocation littéraire : Albert Camus et Robert Margerit.















































Pour le site de Robert Margerit

http://www.robert-margerit.com/photo.html

***********************************


Pour les renseignements et les commandes :

samedi 17 février 2018

Christine Dupouy, "Jacques Réda ou la généalogie d'une oeuvre", éd. Hermann, 2017

Notre collègue de l'université de Tours, Christine DUPOUY, vient de publier une nouvelle étude sur un de ses auteurs favoris :
























































Voici quelques mots de Jacques Réda, pour que la voix du poète résonne un peu ici :
"La mort qu'il me faudra contre moi, dans ma chair, prendre comme une femme,
Est la pierre d'humilité que je dois toucher en esprit. "
(Amen Récitatif La Tourne, 76)

jeudi 15 février 2018

RAMUZ en numérique !

Sylvie SAVARY, qui a dirigé l'opération, nous communique la nouvelle, pouvant intéresser tous les amateurs de ce mode de lecture :
Les Amis de Ramuz se réjouissent du fait que ce support puisse augmenter ou faciliter les lectures de cet auteur chez les francophones du monde entier. 
Ils sont de ceux qui continuent de préférer le papier, mais tous les accès aux textes sont "compatibles" et complémentaires... Ceux qui ont des tablettes n'ont pas nécessairement brûlé leur bibliothèque !!!

Les Amis de Ramuz ont un blog, celui que vous lisez actuellement,


un Bulletin annuel (voir sur le site)
et quelques éditions (voir sur le site)
une adresse courriel : cframuz.assoc@gmail.com
 

BONNES LECTURES A TOUS !

mardi 6 février 2018

"La Folle en costume de folie "au théâtre, à Paris : RAPPEL

LA FOLLE EN COSTUME DE FOLIE de Charles-Ferdinand RAMUZ

affiche-LFEC.jpg

LA VIEILLE GRILLE

1, rue du Puits-de-L'Ermite

75005 PARIS

(M° Place Monge)

LOC. 01 47 07 22 11

Pl. 20€ - T.R. 15€
- de 13 ans : 12€


Prochaines représentations,
Vendredi 16 & Samedi 17 février 2018 à 20h30

Adaptation, mise en scène et interprétation,
Françoise Taillandier

Musique : Paul Hautreux

Patrick Quichaud à l'accordéon.

Voici une critique publiée par Simone Alexandre dans "Spectacle Musical", sur internet
que nous nous faisons un plaisir de relayer:
(lien vers l'original : http://www.theatrauteurs.com/archive/2018/02/05/la-folle-en-costume-de-folie-de-charles-ferdinand-ramuz-6023920.html)
Fr.Taillandier.png

"Parmi les 67 millions de Français (en théorie car le chiffre est fluctuant bien sûr…) combien d'entre nous connaissent Charles Ferdinand Ramuz (1878 - 1947) dont l'effigie (précise Wikipédia) figure sur les billets de 200 fr suisses depuis 1997 ?
Encore faut-il effectuer le voyage pour le constater de visu, là où l'homme est considéré comme une gloire nationale.
Certes, depuis que le Poche-Montparnasse nous a présenté l'Histoire du Soldat de ce même Ramuz avec la musique de Stravinsky, nous sommes un peu plus nombreux à nous intéresser à son œuvre.
Fort judicieusement, Françoise Taillandier a écrit l'adaptation de la nouvelle intitulée " La Folle en costume de folie " et ne tardera pas à arborer pour nous ce couvre-chef tintinnabulant au gré de ces fameux grelots, qui eurent l'insigne honneur d'inspirer Pirandello.
L'amour obsessionnel n'est-il pas une sorte de folie ?
Il faut dire qu'à l'époque, quand on aimait, c'était pour toute la vie (les femmes surtout) aussi quand La Tià vit partir son bien aimé, elle ne douta pas un instant qu'il reviendrait vers elle. Alors obstinément, elle attendait en ne pensant qu'à lui.
" Le monde est méchant ma petite, avec son sourire moqueur " disait Théophile Gautier. Eh oui, c'est même ainsi que quelques gars du village eurent l'idée de lui faire une méchante blague.
Ils lui offrirent ce costume que la Tià accepta sans y voir de malice. Mais tous se gaussaient de l'amoureuse un peu fêlée qui croyait ainsi ne surtout pas être transparente aux yeux de celui qui allait revenir, assurément.
Contrairement aux précédents spectacles où Françoise Taillandier campait des personnages féminins volontiers gouailleurs et teintés de truculence, c'est une âme sensible qu'elle nous présente ici, et après l'exubérance du début, elle jouera avec de plus en plus de nuances jusqu'à l'inéluctable fin.
C'est ainsi que l'émotion nous gagne quand le regard triste, La Tià troque ce chapeau ridicule pour une sombre mantille après s'être débarrassée de ce fichu costume pour retrouver sa prude tenue noire et blanche. Nous comprenons alors que, pour elle, la farce est jouée.
Le musicien qui l'accompagne en la personne de Patrick Quichaud possède, lui aussi, un indéniable talent. Beau duo que celui-là !  
Aussi ne saurais-je trop vous conseiller de prendre le chemin qui mène à la Vieille Grille où deux représentations sont prévues les Vendredi 16 et samedi 17 février à 20h.30.
Allez y nombreux car ils le méritent bien."

Simone Alexandre 

NB: Jean-Louis Pierre a vu pour nous ce spectacle, et confirme tout le bien qu'en pense cette critique!

lundi 5 février 2018

Catherine Rouayrenc, "Trois romans-Trois guerres", 14-18 à travers argot et langage "populaire"

Catherine Rouayrenc, membre de notre association et auteure d'études sur Ramuz dans notre Bulletin, vient de publier aux éditions du Lérot un livre à la fois original et très savant sur le langage des personnages de trois romans très célèbres sur la Grande Guerre :
Gaspard de René Benjamin (1915)
Le Feu d'Henri Barbusse (1916)
Les Croix de bois de Roland d'Orgelès (1919)

Jean-Paul Colin, auteur de la préface, a aussi rédigé la 4e de couverture:






















Pour les amoureux des mots et les plus curieux...

mercredi 31 janvier 2018

"Portes du lac" de C. F. Ramuz, édition originale, 1932

Offre aux Amis de Ramuz
 Rappel :
Quelques exemplaires exceptionnellement proposés de l’édition originale de 
Portes du lac,
provenant de la réserve de l’imprimeur Kundig.

- Édition originale, Éditions du Portique, Genève, 1932. Feuilles libres, sous couverture-portefeuille, 7 bois gravés de Fred Fay. 330 exemplaires, dont 300 numérotés sur Hollande Van Gelder, 15 ex. sur Hollande Van Gelder N°s I à XV, et 15 ex. sur Chine N°s I à XV hors commerce. Les 7 bois gravés sur planches libres sont signées par Fred Fay.

- Exemplaires proposés, faisant partie des 300 sur Hollande Van Gelder, état comme neuf (gardés à l’abri dans carton depuis 1932).

- Couverture-portefeuille avec bois gravé en vignette sur la 1ère page (idem que couverture), 1 feuille Portes du lac, 1 feuille avec la table des illustrations (Saxon, Martigny, Saillon, Saint-Maurice, Monthey, Le Bouveret, Saint-Gingolph), 7 feuilles avec les bois gravés, numérotées et signées individuellement par Fred Fay.

NB :

les 3 ex. qui me restent sont excellents, mais avec tout de même légers défauts, différents pour chaque exemplaire ; par exemple,  rabat de la couverture/étui légèrement marqué, ou petit manque de 1 cm2... sur ce même rabat pour un autre ex.).


Pour tout renseignement s’adresser à
Laurent NICOLE
CP 168
CH 1988 Les Collons
Suisse
laurent.nicole@hotmail.com



Message diffusé par les Amis de Ramuz :
cframuz.assoc@gmail.com